• docdoc

L’association Regain veut créer une ferme bio autour de Figeac pour la restauration collective


Sur la photo : Antoine Soto, Patricia Gontier, Romain Deschamps et Chantal Bergès


L’association Regain recherche entre 3 et 4 hectares de terrains agricoles, à 10 ou 15 kilomètres de Figeac, afin d’avoir des serres et du plein champ, destinés à créer une ferme bio. Ce projet de maraîchage porté par l’association Regain, répond aux besoin du territoire. En 2018, un groupe de travail figeacois “Restau Co’”, regroupant différents acteurs de la restauration collective, a permis de cibler quatre structures intéressées par ce projet d’approvisionnement en légumes locaux : les cantines scolaires de Figeac, la cantine du collège Masbou, le restaurant d’entreprise de l’ESAT l’Abeille et le magasin de la coopérative Fermes de Figeac, qui commercialise des légumes frais locaux. Sur les trois premiers cités, ce sont 1670 de repas jours recensés. Un premier expérimental a vu le jour en 2019 sur un terrain de près de 6000 m², situé en bordure du Célé, sur le chemin du moulin de Laporte, mis à disposition par la municipalité de Figeac. Un terrain doté de la certification bio. Avec l’aide d’une technicienne maraîchage de l’association Bio 46, les légumes les plus adaptés à être cultivés en plein champ ont été définis. Le choix s’est porté sur courgettes, concombres, carottes, radis, salades, pommes de terre et potimarrons. “Nous sommes partis d’un diagnostic montrant qu’il y avait un déficit de 5 à 6000 tonnes de légumes sur le territoire, explique Antoine Soto, président de l’association Regain. C’est un projet de longue haleine, en lien avec la future légumerie conserverie de Cambes. Il permettra de recruter des personnes en insertion, sous l’autorité d’un chef de culture que nous avons déjà à disposition, depuis le début de l’expérimentation”. Trésorière adjointe de Regain, Patricia Gontier ajoute : “Trouver ces terrains et mettre en route la production permettra l’embauche d’une équipe de six salariés en insertion. Ils pourront ainsi acquérir d’autres compétences dans un travail valorisant. Car il s’agira de bien organiser le maraîchage, de mettre en place les productions identifiées et de mettre en place selon les partenariats, toute la distribution. Soit un vrai travail à venir”. Regain : tél : 05 65 50 05 62. Mail : regain.figeac@orange.fr La Dépêche

© Association " Les Salesses "  46100 Cardaillac        contact